Mariage autour du monde: Un mariage au Japon, le récit

Dans un précédent article, Ingrid répondait à nos questions sur son merveilleux, insolite et traditionnel mariage avec Loïc à Kyoto au Japon.

Après nous avoir régalé de quelques détails sur cette extraordinaire union, prolongeons le rêve avec son récit !

voyage-japon-p5090142-img

  • Avant le jour J

Nos proches n’étaient pas emballés par notre projet, je pense qu’au début ils ne comprenaient pas le sens de notre démarche. Je voulais qu’on soit « seuls au monde », rien que nous et notre amour. C’était pour nous un recueillement spirituel, une méditation sur notre propre existence et sur notre amour.
Nous avons donc décidé de faire ce voyage avec nos deux témoins, très attirés aussi par le Japon et qui ont naturellement répondus présents. Puis une amie hôtesse de l’air nous a rejoint avec un autre ami, notre professeur d’Aïkido, un art martial japonais.

L’aventure a commencé dans l’avion: Nous avons annoncé à nos témoins par une pochette surprise notre projet de nous marier sur place, ils n’étaient pas au courant et ont été ravis de cette nouvelle !

Notre arrivée à Kyoto fut des plus chaotiques…Le rêve devenait cauchemar, j’ai perdu ma témoin qui a réapparu quelques heures plus tard…Mais cela est une autre histoire.

  • Le jour J, la préparation:

Tellement fatigués par les événements, nous nous levons difficilement à 6h du matin. Pas un bruit dans la maison, tout est calme et silencieux. Je jette un coup d’œil à la fenêtre, il pleut, mais curieusement cela ne me dérange pas, cela me soulage même, je suis étonnamment tranquille et zen.

Nous déjeunons tranquillement et nous préparons. A 7h, personne n’est levé alors que nous partons dans une demi heure, quelqu’un tape à la porte: C’est le taxi avec le directeur de l’agence qui conduit en personne.  Nous réveillons dans l’urgence les témoins qui paniquent et courent dans tous les sens, nous regardons leurs allées et venues désordonnées et percevons leur excitation.

Je ne parviens toujours pas à réaliser que c’est le grand jour.

En jetant un ancien ticket de caisse, je remarque alors que depuis le début du voyage beaucoup de nombres 7 sont apparus : une addition d’un restaurant à 777 yens, un ticket de bus n°7, la chambre 703, puis la chambre 407…et bien d’autres petites coïncidences qui ramènent toujours à la date de notre mariage ce merveilleux chiffre 7.

Hasard, coïncidences ou signes ? tant que tout se passe bien et que nous sommes heureux, c’est tout ce qui compte.voyage-japon-beppu4-img

7h30. nous partons. Le directeur de l’agence nous accueille très chaleureusement et nous explique où nous allons. Je regarde chacun des gens assis dans cette voiture: le futur marié à l’air aux anges mais pas du tout préoccupé et nos témoins paraissent à la fois stressés et contents.

Et soudain la galère dans la voiture recommence: un des témoins a oublié son kimono et ma témoin a encore une fois oublié son argent. Nous expliquons la situation au directeur qui nous dit de ne pas nous inquiéter, Il retournera avec eux à la maison pendant que nous nous préparerons. Ouf! La frayeur passée nous arrivons au « studio », là où nous allons être pomponner, coiffés et habillés !

Nous descendons du taxi, l’endroit est magnifique: une petite boutique située juste à côté du temple dans laquelle on entre par un petit chemin pavé où se mêlent fleurs, bambous, ombrelles, oiseaux…Avec la pluie, les fleurs exhalent leur parfum, très romantique.

A l’entrée, toute une équipe de professionnels nous accueille solennellement. Nous montons à l’étage, je me déshabille en cabine et doit mettre une espèce de blouse blanche, je n’arrive pas à voir où est Loïc mais je sais qu’on s’habillera dans la même pièce et cela me rassure qu’il ne soit pas loin.

mariage-japon-dscn1059-img
Une maquilleuse me prend en charge tout de suite. Par des gestes d’une habileté incroyable, elle enlace mes cheveux dans une sorte de charlotte puis elle commence le maquillage. Elle applique fond de teint poudre puis un autre fond de teint et puis la fameuse poudre de riz blanc, elle me prend alors les mains et en applique aussi dessus. D’une main de maître elle applique le eye-liner et le rouge à lèvre, voilà c’est fini !

Je me regarde attentivement dans le miroir…rien à dire, c’est magnifique.

Deux assistantes arrivent alors avec deux valises qu’elles ouvrent et je vois les perruques qui ont l’air énormes !! là je prends peur ! Je me demande comment une telle chose pourra tenir sur ma tête !! Pas le temps de poser une question, la maquilleuse me la plante sur la tête mais elle est trop grande, elle la change et m’arrange tout comme il faut. Elle se pousse de devant le miroir, je me regarde encore en n’y croyant pas: La jeune femme devant le miroir c’est bien moi ? Je ne me reconnais pas, transformée en une véritable japonaise ! C’est fabuleux !

mariage-japon-prepa3-img

Mais pas le temps de m’extasier car elle m’emmène déjà pour l’habillage ! Sur ma blouse blanche, on me pose un kimono blanc que l’on attache avec deux petites ceintures puis on en rajoute un autre et encore un…Commence alors la séance d’apnée. On me fait passer le dernier kimono et on m’attache la obi (ceinture) qui fait un nœud splendide dans le dos. C’est à ce moment là que je comprends pourquoi les japonaise ont la taille si fine, la ceinture est tellement serrée que j’ai du mal à respirer !

Le photographe prend toutes les photos qu’il peut, mais j’ai un doute car je n’ai pas demandé sa présence et espère que l’on ne va pas me demander de payer sa prestation par la suite…ça m’angoisse un peu mais je n’y pense plus tellement je suis occupée par les préparatifs.

Mes témoins sortent du sac mon uchikake rouge et les dames tombent en admiration devant, mais on m’explique que je ne pourrais que le porter pour la cérémonie du thé. Il faut que je mette un uchikake blanc pour la cérémonie ainsi que la coiffe blanche bizarre… Je me plis donc aux traditions.Pour finir l’habillage on me plante un éventail blanc et doré et une petite pochette blanche dans la ceinture. C’est superbe !!

Je guette du coin de l’œil chéri qui se fait habiller. Nous terminons notre habillage pratiquement en même temps, il vient me voir tout content et me dit que je suis superbe, il a les larmes aux yeux. Je le regarde attentivement, il est magnifique dans cette tenue. On  lui ajoute même deux katanas, là il est au comble de la fierté !! Il se pavane dans la pièce comme un paon !

Le directeur vient nous voir pour nous demander de répéter le texte que le prêtre à préparer pour nous en japonais, il faut que nous le lisions ensemble. Je précise que nous avons aussi notre parchemin à lire, pas de soucis nous ferons les deux.

mariage-japon-devant-temple-img

Le photographe nous appelle pour faire des photos. Les témoins  se font aider pour l’habillage puis nous partons en direction du temple. Il faut repasser dans le petit chemin, on me met un imperméable rose bonbon pour protéger le costume ainsi que de mignonnes petites chaussures blanches. Bataillant avec les parapluies à travers la jungle étroite des fleurs emmêlées, nous arrivons finalement à nous frayer un passage vers le temple, sur notre passage, les gens nous applaudissent et nous regardent avec admiration.

Nous montons les quelques marches qui conduisent au temple et passons sous le tori, l’entrée du temple, nous avons ressenti beaucoup d’émotions à ce moment là. Tout est calme et désert ; seul le bruit de la pluie qui tombe sur le toit se fait entendre. Nous passons devant l’arbre sacré de ce temple, un arbre énorme, devant lequel on sent sa petite condition d’être humain.

Le temple est sobre, en bois marron et non peint artificiellement en rouge comme certains autres temples. Il est authentique, nature, sans fastes ni richesses, comme nous le souhaitions… d’une tranquillité incitant  au recueillement.

Nos témoins arrivent en courant sous la pluie avec de grands éclats de rires, ils sont superbes dans leurs tenues. Nous les remercions d’avoir voulu jouer le jeu jusqu’au bout.

Puis des dames venues se recueillir nous saluent, jettent une pièce et font une prière pour nous. Nous les remercions avec beaucoup de timidité et d’humilité.
Nous restons un moment sous le choc de la gentillesse de tous ces gens qui ne nous connaissent même pas.

mariage-japon-maries-temoins-img

Le directeur et le photographe nous invitent à entrer dans le temple pour faire quelques photos.  On nous installe un tapis rouge, nous obéissons au photographe, il est méticuleux à un tel point qu’il repositionne chaque plis de nos vêtements… C’est après la séance photos que le directeur décide de nous annoncer que le photographe est un cadeau de leur part, tout comme le taxi. Nous restons bouche bée, ne savant comment remercier pour ces cadeaux, nous nous confondant en remerciements (en japonais bien sur !!)

Trois autres personnes vêtues bizarrement arrivent et s’installent dans le temple. A ce moment là le directeur nous fait une autre surprise, il nous dit que d’habitude ils mettent un cd de musique traditionnelle mais comme aujourd’hui c’est spécial et comme nous sommes étrangers, il nous offre les musiciens…Là je m’assois car c’est trop, les mots ne sortent plus. Finalement, nous reprenons nos esprits et le remercions vivement pour ce beau geste mais pas le temps d’en dire plus, le prêtre arrive, les choses sérieuses vont commencer !

mariage-japon-musiciens-img

  • L’instant magique, le rêve devient réalité:

Nous passons à l’étape obligatoire de la purification avant la cérémonie: avec l’eau, nous lavons notre main droite, puis notre main gauche puis la droite à nouveau et la bouche. Ceci fait nous nous dirigeons vers le temple ; Les témoins entrent et nous nous devons rester sur le seuil.

L’un à côté de l’autre, Loïc et moi, nous nous regardons longuement, il me dit dans un souffle au creux de l’oreille qu’il est stressé et heureux en même temps. Moi j’ai l’estomac noué, les larmes commencent à monter alors je me mords les lèvres.

D’autres personnes sont entrées dans le temple et nous félicitent, et font une prière pour nous. Pendant ce temps le prêtre fait asseoir les témoins, les fait se lever et les bénits en chassant les mauvais esprits. Ils ont l’air impressionnés en face de lui !!

C’est à notre tour, chéri me prend la main et nous nous dirigeons vers la petite porte cachée sur le côté gauche. Chéri passe en premier et m’aide à franchir le seuil (il y a une poutre en bois sur laquelle il ne faut pas marcher) et j’ai du mal à passer avec ma coiffe !
Nous arrivons devant l’autel et là j’aperçois 3 petites coupelles rouges de saké empilées…nous allons donc avoir droit à du saké à 10h du mat !

mariage-japon-debut-celebration-img

Nous nous installons sur des petits tabourets disposés devant l’autel les témoins filles sont à ma droite, les témoins de chéri sont à sa gauche, le prêtre au milieu commence ses incantations et prières aux esprits. Il tape plusieurs fois dans ses mains afin de les inciter à venir et à écouter la prière. Il lit ensuite un papier, prière japonaise  aux dieux où je distingue à peine quelques mots que je connais… A travers la musique nous distinguons encore la pluie qui ne s’arrête pas… L’ambiance est mystérieuse, il fait assez sombre à cause des nuages et aucune lumière n’est allumée dans le temple.

J’entends le bois du temple craquer, on dirait qu’il s’anime comme pour nous indiquer qu’il est là et qu’il nous protège.

Là, nous nous levons et commençons à lire en japonais notre promesse, j’essaye de ne pas lire trop vite pour être bien synchro car mon chéri a plus de mal avec la langue.
Les deux lectures ont été très émouvantes, j’entendais la voix de chéri trembler, comme la mienne. Puis chéri doit chasser les mauvais esprits avec une branche sacrée et la reposer ensuite. Puis, après avoir bénit sa fiole de saké, le prêtre s’avance vers nous et nous demande à loulou de prendre la première coupelle rouge et simule de verser (en trois fois) le saké, loulou doit faire semblant de boire et reposer la coupelle. Même chose pour moi.
Nous répétons l’opération encore une fois. Puis la troisième fois il nous verse vraiment du saké que nous devons boire aussi en trois fois. Il est glacé  mais d’un goût délicieux, délicat.

mariage-japon-bu3-img

Nous nous asseyons et il verse alors aux témoins du saké dans des coupelles blanches, idem pour nous. Nous buvons alors tous ensemble notre saké pour sceller notre union et notre amitié.

Voilà, la cérémonie touche à sa fin. Soulagés et heureux, nous retournons nous asseoir et après quelques mots du prêtre nous prenons des photos tous ensemble avec l’officiant et les musiciens…Le prêtre accepte de signer notre parchemin.

Nous repassons la petite porte (non sans difficulté pour moi) puis nous nous dirigeons vers une autre partie du temple pour la cérémonie du thé.

Si c’était à refaire, nous le referions sans aucune hésitation et nous n’aurions rien changé !

mariage-japon-temple3-img

Merci à Ingrid et Loïc d’avoir partagé ce jour J magique qui surement en fera rêver plus d’un !

 

Les photos sont la propriété des mariés, ne pas utiliser ou reproduire sans leur accord

Gaëlle – Lyllcréation
Graphiste et créatrice depuis Février 2009, crée sur mesure pour tout vos évènements, faire part, menu, marque place…Vous êtes uniques, vos créations se doivent de l’être aussi !

Lyllcreation – who has written posts on The wedding team.


Découvrez la Wedding team « Made in France » !

Donnez-nous votre avis ici :